Vieilles Vues

1

Résumé

Balade à travers le cinéma touristique québécois

Un programme établi et présenté par Louis Pelletier (Université de Montréal & Cinémathèque québécoise) et Jean-Pierre Sirois-Trahan (Université Laval).

Projection accompagnée au piano par Alexandre Racine.

Les films touristiques occupent une place centrale dans l’histoire du cinéma québécois. Dès l’époque du cinéma muet, les gouvernements du Québec et du Canada, de même que les chemins de fer nationaux comprennent que les « vues animées » constituent l’une des meilleures façons de faire connaître les attractions touristiques de la province aux publics québécois comme étrangers. Plusieurs cinéastes de renom, dont Maurice Proulx et Gordon Sparling, sont embauchés pour la production de ces films touristiques qui intègrent rapidement le son et la couleur. Les films de ces pionniers ne se contentent pas de présenter les paysages du Québec sous leur meilleur jour. Ils permettent également de découvrir une « belle province » partagée entre le charme pittoresque de ses coutumes et de son artisanat, ainsi que la modernité des paquebots transatlantiques et des grandes villes.

Films présentés :
· Gibraltar of Canada (Canadien National, vers 1927, muet, 8 minutes, projection numérique). Première de la restauration numérique du film produite à partir d’une copie 35 mm d’époque.
· Quebec and the Maritimes (Associated Screen News pour le Canadien Pacifique, vers 1935, muet, 12 minutes, projection numérique). Première de la restauration numérique du film produite à partir d’une copie 35 mm d’époque.
· Life Aboard an Empress (Gordon Sparling, Associated Screen News pour le Canadien Pacifique, 1933, muet, 13 minutes, 16 mm)
· Le triomphe de l’Eucharistie à Québec (Associated Screen News, 1938, sonore, 10 minutes, 16 mm)
· Les ailes sur la péninsule (Maurice Gagnon et Maurice Proulx pour le Service de ciné-photographie de la province Québec, 1950, sonore, couleur, 30 minutes, 16 mm)